Comment réparer une chape de béton ?

comment reparer votre appareil

Comment réparer une chape de béton ?

23 novembre 2021 Maison 0

Aujourd’hui, tout-reparer.fr vous propose son guide : Comment réparer une chape de béton ?

D’où vient le problème ?

Pour tout problème de chape, nous devons trouver pourquoi votre sol a besoin d’une réparation de chape en premier lieu, et traiter la cause, et pas seulement le symptôme de la raison pour laquelle la chape a été endommagée. Nous devons examiner les raisons possibles de la défaillance de la chape, et la liste est assez longue, mais je pense qu’il est important de comprendre pourquoi, car vous ne voulez pas effectuer une réparation de chape, pour ensuite vous retrouver avec le même problème à une date ultérieure. Pour éviter d’avoir des réparations à faire, vous pouvez découvrir ici comment faire une chape de qualité !

Matériaux :

Il peut s’agir simplement de mauvais matériaux, ou de la mauvaise chape qui a été spécifiée pour un projet particulier, et qui ne répond pas aux exigences.

  • Résistance – trop faible
  • Épaisseur – trop fine
  • Ciment – trop faible résistance
  • Sable – granulométrie incorrecte

Il peut y avoir une multitude de raisons pour lesquelles elle n’est pas adaptée, et il est donc important de s’assurer que la bonne chape est spécifiée en premier lieu.

Si vous avez la bonne chape, pouvez-vous obtenir les profondeurs minimales/maximales ? Toutes les chapes ont une profondeur minimale requise pour chaque produit, et donc avez-vous obtenu la couverture ? Parfois, vous pouvez avoir la couverture dans la majorité des zones, mais vous vous retrouvez avec des points hauts qui ne sont pas conformes. Il est important de réaliser une étude de la zone pour déterminer les profondeurs disponibles. Lorsqu’une chape est trop fine, une réparation de la chape n’est pas forcément la solution.

Substrat structurel

Le support est primordial. La qualité de la chape dépend de celle du support sur lequel elle est posée.

Lors de la pose d’une chape, le support doit être.. :

  • être sain – ne pas s’effriter
  • Exempt de toute contamination – huiles, graisses, aliments, saletés, produits de cure, laitance (lors du collage).
  • L’isolation doit être stable – si l’isolation bascule, vous avez un problème, elle doit être bien collée.
  • Lacunes dans l’isolation – lorsque vous commencez à compacter une chape de sable et de ciment, la force peut ouvrir les panneaux, et la chape est poussée dans les espaces entre les panneaux. Ainsi, non seulement vous avez un problème de perte de chaleur, mais vous avez un point faible pour la chape.

Eau de gâchage

Lors du mélange de la chape, y a-t-il eu trop d’eau introduite ? Est-elle trop humide ? Ou bien n’y a-t-il pas eu trop peu d’eau et l’hydratation du ciment n’est-elle pas complète ? Il y a deux raisons d’ajouter de l’eau dans le mélange d’une chape.

Lire la suite  Centrakor : Le Paradis du Bricolage et du kit de réparation

Pour réagir avec les particules de ciment, ce processus est connu sous le nom d’hydratation. S’il n’y a pas assez d’eau, toutes les particules de ciment ne s’hydratent pas et la résistance globale est donc réduite.
La mise en place de la chape, qui permet de façonner et de niveler la chape. La maniabilité de la chape est directement influencée par la teneur en eau.

Trop peu d’eau

  • Difficultés de finition
  • Surface faible et friable
  • Mauvais compactage
  • Tous les ciments ne s’hydratent pas

Trop d’eau

  • Mauvaise finition
  • Surface faible, poussiéreuse et friable
  • Augmentation des fissures de retrait

Durcissement de la chape

Comme nous venons de le voir, l’eau est très importante pour la chape, et la perte d’eau après la pose de la chape doit être contrôlée par la « cure ». La méthode la plus populaire de cure de la chape consiste à utiliser une membrane en plastique pour retenir l’humidité. Une membrane de cure liquide peut être pulvérisée sur la surface pour faire le même travail qu’une membrane en plastique.

La majorité des chapes à base de ciment nécessitent une membrane pour retenir l’humidité à l’intérieur de la chape, afin qu’elle soit disponible pour hydrater le ciment.

Un manque de durcissement peut causer :

  • Une surface faible et friable
  • Le ciment ne s’hydrate pas toujours

Mauvais mélange

Nous voyons souvent des équipes qui mélangent sur une planche posée sur le sol, avec une pelle ou directement dans une brouette. Des mélangeurs de chantier à chute libre sont régulièrement utilisés, ce qui favorise la  » mise en boule  » de la chape. Cela ne permet pas de mélanger correctement une chape semi-sèche.

Il faut une bonne pratique de chantier, en utilisant la machine appropriée. Il peut s’agir d’un mélangeur à palettes, d’une pompe à chape ou d’un mélangeur à action forcée.
Proportions du mélange

Lors du mélange, il faut respecter les proportions correctes de sable et de ciment. Il se peut qu’il n’y ait pas assez de ciment et que vous vous retrouviez avec une chape fragile. Il se peut aussi que le sable ne soit pas de la bonne qualité ou qu’il soit de mauvaise qualité.

Compaction

Toute chape semi-sèche doit être bien compactée (tout comme un château de sable). La chape doit être compactée en couches, si la profondeur est supérieure à 50 mm. Si vous avez 100 mm, cela représente deux couches. Si vous ne compactez pas correctement, vous risquez de vous retrouver avec une belle surface, mais en dessous, elle est simplement faible et friable.

Trafic sur le chantier

Souvent, vous verrez des chapes soumises à un trafic trop précoce, qu’il s’agisse de trafic piétonnier, de charges dépassant leur résistance actuelle ou de charges ponctuelles. Une fois que la matrice de la chape est endommagée, elle continue à se dégrader, et finalement elle peut se transformer en poudre et en poussière avec le temps.

Lire la suite  Comment réparer du travertin ?

Joints de détente

Lorsque la chape sèche, elle se rétracte, et vous pouvez avoir besoin de joints de détente. Si ces joints n’ont pas été suffisants, ou s’ils n’ont pas été utilisés du tout, vous risquez de voir apparaître des fissures de retrait. S’il y a des joints de mouvement dans le substrat, ils doivent être reproduits dans la chape.

Peut-être le projet n’avait-il pas prévu de bandes de rive ? Lorsque la chape se rétracte, les bandes permettent de compenser une partie de ce mouvement.

Chape inusable

Les chapes d’égalisation sont généralement inusables et doivent être protégées du moment de la pose jusqu’à la pose des revêtements de sol. Si elle n’est pas protégée, la surface subira des dommages, tels que des charges ponctuelles, des escabeaux, qui endommageront la matrice. Protégez toujours la chape jusqu’à la pose des revêtements.

Fissures thermiques

Lors de la mise en service d’un chauffage par le sol dans une chape, il y aura des mouvements thermiques. Si les joints de détente ne sont pas placés au bon endroit, ou s’ils ne sont pas utilisés du tout, la chape peut se fissurer.

Mouvement ou soulèvement du bâtiment

Le support bouge-t-il ? Ou peut-être le bâtiment bouge-t-il d’une manière ou d’une autre ? Le sol se fissure-t-il et se soulève-t-il ? Cela indique que des facteurs externes sont à l’œuvre.

Le soulèvement est un bon exemple de réparation du  » symptôme  » sans s’attaquer à la cause. Il suffit de réparer la chape et vous pourriez vous retrouver exactement dans la même situation en quelques semaines. Vous devez identifier la cause, avant de réparer.

Réparations

Selon la cause, la solution peut être différente, mais pour vous donner une vue d’ensemble, je vais passer en revue les principaux types de réparation de chapes.

La fissuration de retrait est la condition la plus fréquemment rencontrée dans les chapes. La fissuration en elle-même n’est normalement pas une raison de s’alarmer, car la chape s’est mise dans ses propres joints (s’est jointe elle-même). À moins que vous n’ayez des morceaux isolés de chape, il n’est pas nécessaire d’y prêter attention. La norme britannique stipule que les fissures capillaires n’ont généralement pas besoin d’être réparées, donc si vous avez une fissure capillaire, la règle générale est d’un demi-millimètre, un moyen facile de tester cela est que si vous ne pouvez pas faire entrer une carte de crédit dans la fissure, alors elle n’a probablement pas besoin d’être réparée. S’il s’agit d’une fissure de retrait et que vous posez de la moquette, vous n’avez probablement pas besoin de réparer la chape.

Si vous posez du carrelage ou des revêtements fins, vous ne voudriez pas que les fissures se reflètent dans les revêtements de sol.

Réparation de chape en résine pour fissures de rétrécissement

Vous avez une fissure que vous allez réparer, ce que vous pourriez avoir besoin de faire est de l’élargir à certains endroits afin de vous assurer que vous pouvez faire pénétrer le produit dans la fissure. Comme nous l’avons mentionné plus haut, les fissures capillaires ne sont généralement pas réparées. Pour envisager de les réparer, il faudrait les ouvrir, les broyer, ce qui provoquerait des dégâts considérables avant de les réparer à nouveau.

Lire la suite  TOP 3 des meilleures ferronneries d’art en France

Il faut toujours se demander si la fissure doit vraiment être réparée ou non. Une réparation de chape doit ajouter quelque chose à la chape.

Dans le cas d’une fissure ouverte, vous verserez une résine en deux parties à faible viscosité dans la fissure. Si la fissure est assez large, vous pouvez d’abord la remplir de sable séché au four pour combler l’espace, avant d’y verser la résine.

Après 15 minutes d’attente, la résine doit s’être déposée, et à ce moment-là, versez de la résine supplémentaire dans la fissure. Il se peut que vous deviez en rajouter plusieurs fois. Le joint sera finalement plus solide que la chape d’origine, grâce à cette réparation de chape.

Résine pénétrante pour chape faible

Pour une chape faible, pas assez de ciment, pas complètement durcie, des dommages localisés et une usure générale due au trafic. Une résine pénétrante peut être la solution.

Il s’agit d’une résine à très faible viscosité, qui est versée sur la chape. Le sable et le ciment doivent être suffisamment poreux pour accepter la résine et lui permettre de s’enfoncer. Si la chape est recouverte d’un enduit de lissage, il faudra l’enlever pour ouvrir la surface. Parfois, la chape devra être décapée ou grenaillée pour ouvrir la surface.

La résine pénètre et renforce la chape : Cette solution est plutôt onéreuse et coûte en fait plus cher que la chape d’origine. La solution la plus rentable serait de remplacer la chape, mais si le temps d’immobilisation n’est pas envisageable, cette solution est parfaite pour réparer la chape.

Souvent, l’enlèvement de la chape, lorsque les dommages sont importants, peut être tout aussi bon marché que la réparation. Il peut s’agir d’examiner des zones isolées. Une zone typique où les dommages se produisent est l’entrée principale du bâtiment. S’il y a eu peu ou pas de protection, avec tout le trafic du site entrant et sortant, la chape peut s’être effondrée.

Plutôt que d’essayer de réparer cette petite zone, vous pourriez envisager de couper la section endommagée et de la remplacer par une nouvelle chape.

J’espère que cela vous donne quelques idées sur la réparation des chapes. Chaque problème doit être examiné individuellement, et si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à nous contacter. Tout-reparer.fr reste à votre disposition dans l’espace commentaire du blog.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *