Cheminée encrassée : que faire ?

comment reparer votre appareil

Cheminée encrassée : que faire ?

16 février 2021 Maison 0

La cheminée est une installation qui se veut particulièrement utile durant la saison hivernale. Indispensable lorsqu’il s’agit de se réchauffer, elle est composée d’un ensemble d’accessoires dont le foyer, le conduit d’évacuation des gaz ainsi que d’autres éléments nécessaires à son fonctionnement. Comme toute installation qui se veut durable et pérenne, elle a également besoin d’être entretenue. À ce propos, nous avons quelques astuces et conseils à partager avec vous pour désencrasser une cheminée.

Pourquoi entretenir sa cheminée ?

Veiller à un bon entretien de sa cheminée c’est à la fois lui garantir un bon fonctionnement, mais aussi une durée de vie prolongée. L’entretien de la cheminée fait donc office d’obligation à laquelle il est presque impossible de se soustraire conformément aux exigences du Règlement Sanitaire Départemental, en vigueur dans certains départements de la France.

Le bien-fondé de ce règlement est par ailleurs attesté par les résultats issus des recherches conduites par l’autorité de la régulation sanitaire française en 2020. Il en est ressorti que le manque d’entretien des cheminées est responsable de plus de deux-cents mille incendies chaque année. Lorsqu’une cheminée n’est pas bien entretenue, on assiste en effet à un entassement de débris issus des combustibles utilisés.

Selon les cas, il peut s’agir d’un dépôt de bistre ou de suie. Pour pallier à cette situation, de nombreux foyers ont recours au ramonage. Si vous habitez la capitale des Hauts-de-France, vous pouvez désormais demander à un expert d’effectuer le ramonage de votre cheminée à Lille. Mais attention, le ramonage à lui seul ne suffira pas. Il devra être complété par d’autres procédés : le débistrage notamment.

Le ramonage et le débistrage

Pour que votre cheminée fonctionne correctement, vous avez obligatoirement besoin d’avoir recours à ces deux procédés. En complément du nettoyage du foyer ainsi que du manteau, le ramonage et le débistrage vont permettre de débarrasser votre cheminée de l’ensemble des résidus polluants qui l’encombrent. Équivalent de l’isolation thermique des murs d’une maison, le ramonage est une étape indispensable afin d’améliorer les performances d’une cheminée.

Lire la suite  Comment réparer une moustiquaire LIVARNO Lidl

En quoi consiste le ramonage ?

Ramoner, c’est procéder à un nettoyage intégral du conduit de sa cheminée. Même s’il est possible de conduire les travaux soi-même, il est toutefois recommandé, pour des raisons d’efficacité, de faire appel à un professionnel. Ce dernier, à l’aide d’outils et du matériel adaptés assurera au mieux la tâche. Le but du ramonage est de parvenir à débarrasser la paroi inférieure du conduit d’évacuation de la cheminée de l’intégralité des restes et débris de combustion. Lesquels agissent en tant qu’inhibiteur et empêchent la fumée d’être rejetée comme il se doit. Deux techniques existent à cet effet. Il s’agit du ramonage mécanique et du ramonage réalisé à l’aide de produits chimiques.

En fonction de la position de votre conduit et également des conditions d’accès, il revient à l’expert de décider de la méthode qui semble la plus appropriée. De nos jours, le ramonage mécanique est la norme. La plupart des compagnies d’assurance ainsi que le Règlement Sanitaire Départemental n’approuvent que cette forme de ramonage. Celui réalisé à l’aide d’actifs chimiques est jugé peu efficace et préparatoire en vue de la phase mécanique.

Seul le ramonage mécanique donne droit à un certificat de ramonage. Le certificat de ramonage fait ici office de justificatif et vous exempte de toute responsabilité auprès de votre assureur ou de la municipalité, en cas d’incendie. Il ne peut être délivré que par un ramoneur habileté et qualifié. D’où la nécessité de toujours faire appel à un professionnel.

Qu’est-ce que le débistrage ?

Le débistrage est l’action qui consiste à l’enlèvement du bistre. Considéré comme une substance hautement inflammable et dangereuse car chargée de particules de carbone et d’huile, le bistre une fois au contact de l’air s’oxyde assez facilement. Plusieurs raisons peuvent engendrer l’accumulation de bistre. Lorsque le conduit de la cheminée est mal isolé ou mal mesuré, on peut assister à un dépôt de bistre. Ce n’est pas tout. D’autres conditions plus banales peuvent conduire également à la formation de bistre dans les conduits d’une cheminée. Par exemple, l’utilisation de bois humide ou résineux.

Lire la suite  Où placer les prises et les interrupteurs dans une chambre ?

Le recours au débistrage est nécessaire dans ce cas de figure. Le premier cas est relatif à la mise en place d’un tubage à l’intérieur d’un conduit maçonné dans le but de permettre une meilleure isolation et par conséquent une meilleure évacuation des fumées de la cheminée. L’autre possibilité, sans doute la plus extrême est l’inefficacité du ramonage. Il peut arriver que le bistre durcisse au point de ne pouvoir être mécaniquement dégagé par le hérisson. Dans ce genre de situation, la seule solution demeure le débistrage. L’opération ne pourra être réalisée que par un professionnel.

Même si le débistrage chimique est envisagé par de nombreux foyers en raison de son caractère peu onéreux, la meilleure solution reste l’option mécanique. Pour ce type de débistrage, le professionnel utilise une machine électrique équipée d’une tête à masselottes rotative appelée débistreuse. Relativement similaire à un marteau piqueur, elle permet de faire tomber le bistre en exerçant une forte pression sur la paroi du conduit. Pour des raisons d’efficacité, l’exercice est recommandé tous les cinq ans.

Les autres astuces pour l’entretien d’une cheminée

Outre les procédés relatifs au ramonage ainsi qu’au débistrage, l’entretien de la cheminée passe également par le nettoyage du foyer et du manteau. Il s’agit de deux étapes clés très souvent omises.

L’assainissement du foyer de la cheminée

Avant de commencer les gros travaux d’entretien, le nettoyage de votre cheminée doit débuter par cet exercice. Dans un premier temps vous devez soit à l’aide d’une balayette ou d’un aspirateur passer à l’enlèvement de tout ce qui est cendre, poussière et résidus logés dans le foyer. Après cela, vient la phase de lavage. Procéder ensuite à un mélange d’eau chaude et de détergent.

Pour ce qui est du choix du détergent, choisissez en fonction de vos goûts. Néanmoins, pour des questions d’efficacité et d’écologie, il est recommandé de substituer le détergent au vinaigre blanc. Une fois le mélange eau chaude/vinaigre blanc préparé, frottez à l’aide d’une brosse dure l’intérieur du foyer afin de le rendre propre. Enfin, rincez avec de l’eau propre et laissez sécher.

Lire la suite  Comment aménager vos combles ?

Attention à ne pas oublier d’entretenir la plaque en fonte de la cheminée si la vôtre en est dotée. Avec un tampon abrasif, vous devez dans un premier temps dégager toute la rouille. Aspergez ensuite la plaque d’huile de cuisine et laissez agir pendant quarante-huit heures. Une fois ce délai passé, munissez-vous d’un chiffon trempé dans de l’huile de vaseline pour un dernier nettoyage. De quoi redonner à la plaque sa brillance d’origine.

Le nettoyage du manteau

L’extérieur de la cheminée est également un compartiment clé qu’il est important d’entretenir. Pour des raisons esthétiques, vous devez à tout prix éviter que le manteau noircisse. À cet effet, il existe une pluralité de techniques. Nous allons ici vous en livrer quelques-unes.

Selon le niveau d’encrassement du manteau, vous n’aurez qu’à mélanger de l’eau avec du bicarbonate de soude ou des cristaux de soude. Ensuite à l’aide d’une brosse dure et propre, il faudra frotter fort. Si après cela, le résultat ne vous satisfait pas, vous pouvez ajouter au mélange quelques gouttes d’acide chlorhydrique puis réitérer. Mais assurez-vous cette fois-ci d’utiliser des lunettes de protection pour préserver vos yeux et des gants pour éviter que vos mains n’entrent en contact de l’acide.

D’autres recommandations spécifiques sont également à prendre en considération en fonction de la matière de fabrication de la cheminée. Pour des modèles de cheminée en marbre, une mince laine d’acier imbibée d’eau savonneuse suffira. En revanche, si le manteau est en brique, l’huile de lin est la meilleure solution.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *